Les avantages et les inconvénients des pesticides

Les atouts

Agriculture

A quoi servent les pesticides? Les produits phytopharmaceutiques, appelés pesticides dans le langage courant, ont pour rôle de protéger les productions agricoles contre de multiples agressions qui peuvent faire obstacle au bon développement des plantes : insectes nuisibles, maladies (champignons...), mauvaises herbes. Les pesticides favorisent des récoltes régulières, de qualité et en quantité suffisante.Ils présentent donc plusieurs avantages tels que :

  • protéger les cultures contre les organismes nuisibles. Dans la nature, de nombreuses agressions peuvent faire obstacle au bon développement des plantes : insectes ravageurs, maladies (champignons, bactéries, virus), mauvaises herbes… Les produits phytopharmaceutiques ont pour rôle de protéger les productions agricoles contre ces menaces. Ils englobent différentes familles de produits.
  • assurer des récoltes régulières. Les pesticides protègent les récoltes contre les maladies (champignons…), les insectes et les mauvaises herbes. Ces agressions, susceptibles de survenir à chaque étape de la culture, nuisent à la production et à la qualité des récoltes.
  • maintenir la qualité des aliments. L’utilisation de produits phytopharmaceutiques contribue à récolter des produits sains, bons et appétissants, qui évitent certaines allergies ou intoxications à l’homme. Par exemple, la protection fongicide, en complément des pratiques culturales, contribue à lutter contre les champignons dont certains produisent des mycotoxines extrêmement dangereuses pour la santé. Un autre exemple : le développement de Datura (mauvaise herbe) dans les cultures légumières peut conduire à la présence de graines toxiques.
  • "zéro pesticides" quelles conséquences? Les mesures préventives contre les ennemis des cultures sont indispensables. On comprend toute l’utilité des produits phytopharmaceutiques lorsque ceux-ci ne sont plus disponibles. En France en 2007, on a estimé en moyenne la perte potentielle de récolte sur blé en absence de protection phytopharmaceutique à 45%.

 

 

Estimation des rendements mondiaux moyens avec ou sans produits phytopharmaceutiques (source : FAO)Rendement par culture selon l'utilisation ou non de produits phytopharmaceutiques par rapport au rendement maximal (source : documents FAO - 2005)

 

 

Les risques potentiels

Environnement

L’impact sur l’environnement est pris en compte avant la mise sur le marché du pesticide. Le respect des bonnes pratiques agricoles permet ensuite de limiter au maximum le risque de présence à l’extérieur des parcelles cultivées. Avant d’utiliser un pesticide, on étudie donc en laboratoire le comportement de la substance active dans les différents milieux naturels : le sol, l’eau, l’air, mais aussi son impact sur la faune et la flore.

  • risque de pollution de l'eau. L’eau est précieuse au quotidien, qu’il s’agisse de boire, se laver ou se baigner. L’amélioration de la qualité des eaux est donc un enjeu majeur. Il faut limiter au maximum la probabilité de retrouver des traces de pesticides dans les nappes phréatiques ou les eaux superficielles.
  • risque de pollution de l'air. Lorsqu’un pesticide est pulvérisé pour protéger une culture, une part du produit peut se volatiliser. Ainsi des produits phytopharmaceutiques sont parfois détectés dans l’air, à des concentrations excessivement faibles, de l’ordre du nano gramme (soit un milliardième de gramme) par mètre cube.
  • risque de pollution de l'eau. Les pesticides sont utilisés pour protéger les cultures. Ils agissent parfois au niveau des racines ou bien ils sont utilisés pour assainir les sols. Ils rentrent donc en contact avec ce compartiment. Il faut donc prévoir leur comportement, c’est-à-dire la manière dont ils se dispersent et se décomposent, pour ne pas mettre en danger la faune ou les ressources en eau.

 

Santé

Parce que ce ne sont pas des produits anodins, les produits phytopharmaceutiques doivent être utilisés avec prudence en respectant scrupuleusement les précautions et recommandations d’emploi. Réglementation, formation aux bonnes pratiques agricoles, protection de l’utilisateur et information sur les conditions d’emploi, sont là pour permettre d’assurer la sécurité de l’utilisateur et du consommateur

  • les pesticides sont présents dans nos aliments : plus de 50% des fruits et légumes produits par l'agriculture intensive en contiennent. ils finissent finalement dans nos organises apportés par l'eau et les aliments consommés. nos organismes hébergent ainsi des centaines de molécules toxiques dont de très nombreux pesticides.

 


 

                                                                  

                                                                                                                                                                                                                    

 

 


 


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site