Les effets des OGM

Les OGM ont de multiples effets car ceux-ci peuvent soit protéger les cultures soit améliorer la qualité des aliments.

                   1. La protection des cultures

Plusieurs voies ont été explorées dans la protection des cultures dont :

        • La résistance aux insectes : on modifie le patrimoine génétique de la plante pour qu’elle produise des substances lui permettant de se défendre contre certains insectes. Le maïs génétiquement modifié produit de la toxine Bt pour se protéger de la pyrale, qui détruit jusqu’à 20% des récoltes. Les toxines Bt ont été bien étudiées. Elles sont parfaitement inoffensives pour l’Homme et pour tous les animaux, à l’exception précisément de quelques insectes.

        • La lutte contre les maladies virales : il n’existe pas de traitement pour les prévenir ou les guérir. Le génie génétique permet de protéger la plante contre le virus en stoppant la multiplication et le développement des particules infectieuses. C’est une sorte de vaccin que produit la plante et qui aboutit à une véritable immunisation. Des résultats ont déjà été obtenus sur le tabac, sur la pomme de terre, la tomate et la betterave.

                 2. L’amélioration de la qualité des aliments

L’introduction de nouveaux gènes peut améliorer la qualité de présentation d’un aliment. Ces améliorations concernent différents domaines.

        • La santé : la modification des acides gras présents dans les huiles pourrait concourir à la diminution des accidents cardiaques. Dans le cas du riz on peut supprimer le gène responsable de certaines allergies alimentaires.

De plus le riz qui est la nourriture majoritaire de plus d’un tiers de la population mondiale pourrait grâce à l’addition de quelques gènes, devenir un aliment riche en carotènes et en fer, dont manquent de nombreuses populations.

Les chercheurs ont également développé des pommes de terre génétiquement modifiées qui absorbent moins d’huile lors de la cuisson.

        • La meilleure conservation des produits : c’est dans ce domaine que la recherche est la plus avancée. En effet la tomate « Flavr Savr » crée par la société Calgène reste ferme plus longtemps. Elle a été commercialisée aux Etats-Unis puis abandonnée car elle n’avait pas suffisamment de saveurs. La modification introduite retarde la maturation des fruits et permet une conservation plus longue de ses fruits.

        • L’amélioration du gout : les chercheurs se penchent aussi sur l’amélioration de la couleur, de l’aspect et du goût des aliments : on peut déjà imaginer la diminution de l’acidité, le mélange des saveurs et des couleurs plus intenses. Il existe déjà dans les laboratoires des melons plus parfumés et des bananes qui, mûrissant plus longtemps, pourront arriver sur nos tables plus sucrées.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×